Stop dénigrement !

Publié le par Michel Baujard

http://stopbashing.org

http://stopbashing.org

Quelques amis ont décidé de lancer ce site collaboratif stopbashing.org pour contrer les attaques quotidiennes que subissent depuis le premier jour de leurs entrées en fonctions, le président de la République, le Premier ministre, et le gouvernement dans son ensemble. 

Cela fait quelques semaines pourtant, un peu avant la conférence de presse de nouvel an du président, que le ton me semble légèrement différent, dans la presse et chez les opposants, et que ce fameux "bashing" paraît donner quelques signes d'essouflement. 

Bien sûr, on a toujours les couvertures agressives des magazines. La dernière de l'Express donne à penser que tout tangue et va à vau l'eau, mais à bien y regarder de plus près, l'intérieur du magazine est bien moins agressif que la couverture ne le suggère. 

Quant aux ami(e)s de la "vrauche", la vraie gauche, que leur dire, sinon que si la planche à clous du fakir-qui-se-voit-à-Matignon les attire, grand bien leur fasse, mais ils/elles font fausse route et le savent très bien. 

Bref, oui, nous sommes encore nombreuses et nombreux à nous féliciter de nos choix, en 2011 à la primaire, en 2012 à la présidentielle, et sommes prêts à recommencer en 2017. 

La vie politique est ainsi faite, il faut se battre sur le terrain, écouter, toujours écouter, même le pire, comprendre, ne pas comprendre, parler, ne pas parler, répondre, ne pas répondre. Le président actuel plaît ou déplaît, sa politique convient un jour à une personne, ne lui convient plus le lendemain, et lui va un peu mieux de nouveau le surlendemain. Ses opposants s'opposent parfois sur des choses qu'ils ont installées eux-mêmes alors qu'ils étaient dans la place. Quant aux sondages, comme le disait de son vivant de façon un peu imagée un regretté bon ami sculpteur du Sud-Ouest "ça balance comme les couilles du faucheur : ça va, ça vient." 

C'est la vie, c'est ce que nous aimons, et nous avons confiance.

Et d'abord confiance dans le retour de la confiance du pays envers lui-même. Car c'est ce qui manque le plus. Le véritable dénigrement (traduction du mot anglais bashing) en effet, le plus redoutable, ce n'est pas celui qui vise notre exécutif, quelles que soient les personnes en place, mais c'est celui du pays. Cette phrase idiote et terrifiante par exemple, qui circule sur les réseaux sociaux, résume tout ce manque de confiance en soi : "Hollande nous fait regretter Sarkozy, qui nous a fait regretter Chirac, qui nous a fait regretter Mitterrand..." 

Le mieux serait de ne regretter personne, d'assumer le présent et le titanesque travail que nous avons à faire, et de se tourner vers l'avenir, pas vers le passé. 

En attendant nous menons campagne, pour nos candidat(e)s dans toutes les municipalités et agglomérations.

Attention, vous pourrez avoir à voter pour deux listes sur un même bulletin les 23 et 30 mars prochain, la liste municipale et la liste d'agglomération. Mais nous en reparlerons à la sortie dans les prochains jours, d'un petit livre dont j'ai l'honneur d'être un des co-auteurs sous la direction de Pascal Nicolle : "Comprendre la vie municipale et intercommunale"

Michel

Prochain rendez-vous 

Dimanche 16 février à 11 heures au marché Bastille avec Christophe Girard et l'équipe Oser le 4pour distribuer notre programme.

                               

Follow on Bloglovin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 16/02/2014 07:55

Merci !